PizzaGate chez TikTok

Ils servent de drôles de pizzas chez TikTok Le chef Zhang Yiming  ferait bien de surveiller sa cuisine. Si vous ne connaissez pas sa gargote, sachez que c’est l’application préférée de millions d’ados à travers le monde pour se filmer et échanger des videos. La carte est alléchante : « Nous avons pour mission de développer la créativité et d’apporter de la gaité ». 800 millions d’ados l’utilisent, ils consultent 5 milliards de videos chaque mois et cela rapporte 200 millions de dollars par an au magnat chinois Zhang. 

TikTok est une formidable machine à cash, fondée sur un principe simple : les ados ne s’intéressent pas à la pub des marques, mais ils adorent leurs copains qui font des videos pour les produits. Ils peuvent leur envoyer des cadeaux virtuels qu’on peut acheter en monnaie virtuelle. Les revenus sont partagés entre les copains influenceurs et l’application. 

Le problème, c’est que personne ne contrôle la créativité des ados. On trouve sur TikTok les videos les plus drôles et les plus déjantées où les utilisateurs se mettent en scène dans les situations les plus absurdes. Plus c’est gros, plus ça faire rire ! Et plus ça suscite de commentaires et de revenus. Mais la gloire et la fortune font aussi des victimes. En Inde, une des stars de TikTok, âgée de 16 ans, s’est suicidée. En février, un jeune Brésilien s’était suicidé en direct sur le réseau. TikTok a attendu plusieurs heures avant de supprimer la video.

800 millions de jeunes qu’on peut influencer gratuitement, vous pensez bien que ça intéresse tout le monde. Pas seulement les marques qui veulent vendre leurs produits. Les politiques aussi. TikTok s’est vanté d’avoir saboté un meeting de Trump en s’inscrivant et en désertant les tribunes vides. Mais comme maître Zhang ne contrôle pas sa poule au oeufs d’or, on trouve sur TiKTok des mets pas ragoûtants : c’est le PizzaGate. Il y a quatre ans, lors de la campagne présidentielle, Hillary Clinton et les démocrates ont été accusés de se livrer à un trafic sexuel d’enfants à travers un réseau de pizzerias. Cette théorie conspirationniste a refait surface sur TikTok. Une video de Justin Bieber touchant son bonnet a été un signal pour ses 130 millions d’amis : le chanteur avait été victime de trafic d’enfants ! Des centaines de videos ont analysé son geste et des millions de recherches ont été faites sur Google «Justin and PizzaGate». Cette théorie empoisonnée a atteint d’autres cibles dans le monde des affaires, de la politique et du spectacle . Selon une enquête du New York Times, le #PizzaGate a été vu 82 millions de fois, ces derniers mois. 

Evidemment, cela a provoqué une vague de commentaires haineux. Le malheureux patron de la pizzeria Comet Ping Pong, où le trafic d’enfants aurait commencé, a reçu des menaces de mort et le FBI aurait ouvert une enquête. Le New York Times a remonté la piste. Le PizzaGate est né en 2016 sur des forums d’extrême-droite qui soutiennent Donald Trump. Les réseaux sociaux ont ensuite répandu ce virus. Youtube, Facebook et Instagram ont supprimé des videos grâce à leurs algorithmes. Mais les jeunes sont attirés par cette théorie du complot. Ils découvrent des symboles secrets qui ont échappé à la censure : un triangle, comme une tranche de pizza, est la preuve qu’une célébrité fait partie d’une cabale de l’élite ! Vous pensiez que les réseaux sociaux étaient des moyens sympa d’échanger avec vos amis, de poster des videos et de relayer des informations que les médias vous cachent. Ils sont devenus des instruments incontrôlables pour diffuser de fausses nouvelles, des commentaires haineux et racistes et des théories complotistes sur le virus Covid-19. Malheureusement, il n’existera jamais de vaccin contre les fake news ni de sanction contre ceux qui les créent et les diffusent. Les sociologues le savent bien : quand des millions de gens sont malades, quand les médecins se contredisent, quand les gouvernements vous confinent chez vous, quand le chômage détruit des vies, quand l’avenir est incertain, les fabricants de complots ont le vent en poupe. Vous croyez vraiment que Mark Zuckerberg, Jeff Bezos et Zhang Yiming vont fermer la boutique qui les a rendus milliardaires ? 

Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel